Tour d’horizon sur le jardin écologique

Tour d’horizon sur le jardin écologique

Adopter un jardin écologique est devenu très prisé par les entreprises et par les particuliers. Il s’agit d’un geste écoresponsable pour mettre fin au changement climatique dû à la pollution. Cette technique est très efficace pour préserver l’environnement puisqu’elle limite l’utilisation des produits chimiques.

Quels sont les principes de base du jardin écologique ?

Opter pour un jardin écologique c’est choisir une méthode de culture adoptée par les jardiniers pour protéger l’environnement. Cette technique a pour objectif d’instaurer de nouveau l’équilibre écologique. Pour obtenir un tel jardin, il faut commencer par bien sélectionner les plantes en fonction de l’endroit où elles seront plantées. Il est indispensable d’effectuer des analyses approfondies en déterminant les caractéristiques du sol et le degré d’ensoleillement du site. Ainsi, il est recommandé d’opter pour les plantes résistant aux maladies et à la sècheresse. Par ailleurs, le propriétaire doit songer à bien nourrir le sol pour favoriser la croissance des végétaux. Penser également à couvrir le sol avec des paillis organiques pour mieux le nourrir. L’engrais naturel comme la farine de crabe ou le fumier de poulet est un meilleur allié pour le fertiliser. Il faut en outre adopter des techniques comme planter des légumes répulsifs au pied d’une plante haute. Au lieu d’employer des insecticides, l’œillet d’Inde fera parfaitement l’affaire pour faire fuir les aleurodes et les pucerons. L’arrosage requiert une technique spécifique pour éviter qu’il soit juste superficiel. Afin d’économiser de l’eau, certaines personnes utilisent l’eau de pluie qu’elles ont recueillie dans des barils. Il est préférable de procéder à l’arrosage le matin et le soir.

Les caractéristiques du jardin écologique

Le jardin écologique doit répondre à de nombreuses conditions. Premièrement, il doit permettre de réduire les arrosages trop excessifs. Non seulement cette habitude laisse le sol trop humide, mais elle favorise aussi un gaspillage de l’eau. Ensuite, il est important que le jardin en question limite les consommations d’énergie, c’est-à-dire qu’il ne requiert pas l’utilisation de l’électricité. Il permet, par ailleurs, de contribuer à la santé des individus puisque ces derniers peuvent cultiver des légumes et des fruits non traités. Le jardin écologique donne également l’opportunité d’exploiter toutes les ressources de la nature. En effet, les tontes, les feuilles et les herbes peuvent être recyclées pour fabriquer un compost naturel. Pour désherber la terrasse, l’eau de cuisson des pâtes alimentaires fera parfaitement l’affaire. Certaines personnes optent pour le marc de café afin d’éloigner les chenilles. Pour la biodiversité du jardin, il est recommandé d’attirer au mieux les oiseaux, les papillons et les abeilles. Pour cela, il faut mettre des nichoirs, construire un hôtel à insectes et cultiver des plantes qu’ils préfèrent. Penser donc à bien équilibrer son jardin écologique pour se tenir loin des ravageurs et des maladies. La mise en place d’une mare, la multiplication des plantes à cultiver et la plante des haies permettent de créer l’équilibre dans le jardin. Par la même occasion, les végétaux doivent être installés côte à côte pour ajouter une touche d’esthétique, mais aussi pour respecter l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *